Pourquoi les gens achètent mes formations ?

519
0
Partager:


 

Bonjour à tous, ici Laurent Breillat pour PédagoClic.

Aujourd’hui, ce que je veux partager avec vous, c’est le résultat d’un sondage que je fais après la vente de mes formations. Dans ces sondages, une de mes questions est « qu’est-ce qui vous a le PLUS convaincu de vous inscrire à la formation ? » Je ne donne qu’un seul choix de réponse, on ne peut pas en cocher plusieurs, donc les gens donnent leur raison numéro 1, même s’il y en a plusieurs qui entrent en compte.

Sur mes deux premières formations, j’ai environ 45 % de personnes qui disent « la qualité des contenus proposés sur le blog », puis 25 % qui disent « les vidéos diffusées juste avant le lancement de la formation » (ce qui est le lancement orchestré). Ça fait donc 70 % qui ont été convaincus par le contenu.

Bon voilà, je pourrais presque m’arrêter là ! Au revoir.

Mais ce qui est intéressant, c’est que dans la dernière formation que j’ai lancée, j’ai un peu plus mis le paquet sur le lancement. Il y a une histoire, c’est bien filmé, j’ai pris un réalisateur et tout, bref j’ai fait un vrai effort sur la qualité des vidéos. À la fois sur le fond, la qualité du contenu qui est délivré vraiment pour les gens est super, mais en plus, sur la forme vraiment, c’est prenant, on va jusqu’au bout, et un contenu de qualité c’est aussi un contenu qu’on lit ou visionne jusqu’au bout. Ça fait partie de la qualité du contenu.

Et là, la réponse au sondage a changé : j’ai plus de 50 % de gens qui disent que leur première raison pour avoir acheté la formation, c’est le contenu du lancement, et quand même plus de 20 % qui parlent du contenu du blog.
Donc toujours 70 % au total, mais en gros, la répartition s’est inversée.

Qu’est-ce qu’on peut en conclure ?
D’abord, on peut conclure que mettre le paquet sur le contenu, ça marque les gens, et ça paye, puisque ça les incite à acheter vos produits ensuite.
Là, en l’occurrence, je ne pouvais pas directement mesurer mon retour sur investissement, c’est-à-dire que je ne pouvais pas savoir combien j’allais récupérer d’euros par euro investi, mais je sais que j’en ai récupéré largement plus puisque c’est la raison principale pour plus de la moitié de mes acheteurs, donc ça valait largement ce que j’ai mis dedans comme temps et comme argent.

La deuxième chose, c’est que même si vous faites un lancement plus modeste – parce qu’il y a plein de choses qui peuvent rendre un lancement plus modeste, vous n’êtes pas à FOND à l’aise face caméra, vous n’avez pas de réalisateur, vous n’avez pas les moyens d’engager une équipe, etc., vous n’avez pas de jolie musique, d’effets hollywoodiens, etc. –, même si vous avez un lancement plus modeste, ce qui est parfaitement normal au début – et moi j’ai encore des lancements en evergreen qui tournent et qui sont relativement modestes dans la réalisation –, la qualité du contenu que vous avez déjà délivré avant va jouer pour vous.

Et ce que je dis là, à savoir qu’un lancement super, ça marche, je ne veux pas que ça vous arrête. Bien au contraire. Je veux que ça vous encourage. C’est-à-dire que si vous apportez de la valeur, votre audience saura s’en souvenir, même si votre lancement est imparfait. C’est-à-dire qu’à partir du moment où ils ont appris des choses de votre part, ils vont forcément s’en souvenir derrière, donc vous n’êtes pas obligé de commencer avec un lancement hollywoodien tout de suite, vous pourrez améliorer par la suite, parce qu’évidemment, c’est un plus, mais vous n’êtes pas obligé de commencer tout de suite comme ça. Faites d’abord quelque chose de simple, les gens auxquels vous aurez apporté de la valeur sont déjà à moitié convaincus.

Voilà, j’espère que cette vidéo vous a plu. Si c’est le cas, mettez-lui un pouce bleu, et puis n’oubliez pas de la partager avec des gens qui pourraient être intéressés. Si vous voulez ne pas rater les prochaines, eh bien, abonnez-vous et cliquez sur la petite cloche pour avoir les notifications. Et puis, si vous débarquez sur la chaîne, surtout surtout, téléchargez votre pack de bonus, qui est en gros le 20/80 de ce que je peux vous enseigner pour faire du contenu qui soit plus engageant pour votre audience. On va dire que, déjà, si vous avez ça, vous avez déjà fait une grosse partie du boulot.

Voilà, je vous dis à plus dans la prochaine vidéo, et d’ici là, n’oubliez pas d’apporter de la valeur et que le contenu est roi. Ciao !

Partager:

Laissez un commentaire