Tous vos lecteurs ne sont pas des fans

1144
0
Partager:


 

Bonjour à tous, ici Laurent Breillat pour PédagoClic. Bienvenue dans cette nouvelle vidéo.

Aujourd’hui, je vais vous partager quelque chose qui est très lié au concept de l’empathie, qui est pour moi une des bases de la pédagogie, et que je partage dans le pack de bonus que vous pouvez télécharger.

En fait, ce que je veux partager avec vous, aujourd’hui, c’est qu’il faut vous rendre compte que tous vos lecteurs, ou tous vos spectateurs, si vous faites de la vidéo, ne sont pas tous des fans.

En fait, ce que je veux partager avec vous, c’est surtout de penser au parcours de l’utilisateur.

La plupart du temps, quand quelqu’un va découvrir votre site, ou votre chaîne YouTube, ou votre podcast, il va découvrir ça via un article qu’il a trouvé en recherchant, ou via un lien, mais pas la page d’accueil.

Il va d’abord être soumis à un nouveau contenu, il va le lire, l’écouter, le visionner, et si ça lui plaît, il va aller en voir d’autres

Ce qu’il est important de comprendre, c’est que vous ne pouvez pas supposer qu’il a déjà lu vos articles précédents. En fait, dans la majorité des cas, ça ne sera pas le cas.

Dans la majorité des cas, quand quelqu’un va lire un de vos articles, il n’aura pas lu les articles précédents et, en tout cas, pas tous. Donc, rappelez-vous que quand quelqu’un arrive sur votre contenu, vous ne savez pas du tout à quel niveau de connaissance il est déjà.

Ça peut être quelqu’un qui connaît déjà beaucoup de choses et qui va juste chercher un complément ; donc chez vous il aura des notions, pas de problème. Ou alors c’est quelqu’un qui n’y connaît rien du tout et qui est tombé là-dessus, plus ou moins par hasard, ou en tout cas, qui est arrivé sur un article qui est peut-être d’un niveau de connaissance un petit peu supérieur à ce qu’il peut vraiment comprendre maintenant.

Ça, c’est quand même un problème, parce que si quelqu’un arrive, lit votre contenu et ne comprend pas tout ce qu’il y a dedans, il ne va pas se dire forcément – peut-être qu’il va se le dire, mais il pourrait aussi se dire que s’il ne comprend pas c’est parce que vous n’expliquez pas bien, et non pas parce qu’il n’a pas le niveau nécessaire.

Alors, après, c’est justement à vous de faire en sorte que la personne se sente à l’aise avec ça.

En fait, il faut toujours donner la possibilité à votre audience de mettre ses connaissances à jour en lui donnant un lien vers les articles expliquant les concepts que vous utilisez. Un petit peu les prérequis, si vous voulez. Si jamais votre article est, on va dire, trop compliqué pour un débutant, n’hésitez pas à le commencer en disant qu’il y a des prérequis. C’est-à-dire en disant que s’ils ne connaissent pas tel, tel ou tel concept, eh bien il vaut mieux qu’ils aillent voir tel article ou telle vidéo avant de commencer parce que, sinon, ils ne vont pas avoir autant de valeur que s’ils connaissent ces concepts avant. N’hésitez pas à leur dire : allez d’abord voir tel article.

Parce qu’il faut se rendre compte que les gens ne savent pas tout. A priori, ils arrivent, vous ne savez pas ce qu’ils savent, peut-être qu’ils ne savent rien du tout et donc il faut quand même prendre ça en compte quand vous écrivez votre contenu.

Sur un blog, c’est ce qu’on appelle le maillage interne, c’est-à-dire faire des liens entre les articles. Et en plus, double effet KissCool, c’est aussi bon pour le SEO, c’est-à-dire l’optimisation pour les moteurs de recherche. C’est très simple à faire : à chaque fois que vous allez évoquer une notion sur laquelle vous avez déjà écrit, mettez un lien, tout simplement. Même dans les vidéos, vous pouvez mettre sur YouTube des petites fiches, vous pouvez mettre des liens dans la description. Dites-le. Même si vous avez plusieurs fois dans le même article la même notion, eh bien, n’hésitez pas à mettre plusieurs liens. N’en mettez pas sur toutes les lignes non plus, mais vous pouvez mettre une, deux, trois fois selon la longueur de l’article, un lien vers la notion en question pour faciliter la compréhension des gens et pour peut-être les inciter à aller voir d’autres articles de votre blog.

Si vous n’avez pas écrit sur cette notion et que pourtant c’est une notion qu’il faudrait expliquer pour bien comprendre, eh bien, écrivez dessus. C’est important. Vous allez peut-être vous rendre compte au fur et à mesure que vous écrirez : OK, mais en fait, là, ça, s’ils ne savent pas ça, ce n’est pas très clair. Du coup, ça veut dire qu’il faut écrire dessus. En plus, ça peut vous donner une indication pour écrire du nouveau contenu.

Voilà, j’espère que cette vidéo vous aura plu. Si c’est le cas, mettez-lui un pouce bleu et partagez-la avec d’autres personnes qui pourraient être intéressées. Si vous découvrez la chaîne, eh bien, cliquez sur le bouton juste en dessous pour vous abonner, et puis sur la petite cloche pour ne pas rater les prochaines vidéos. Et surtout, surtout, pensez à télécharger votre pack de bonus, qui sont vraiment, on va dire, le 20/80 pour améliorer votre contenu, faire du contenu qui apporte plus de valeur à votre audience. C’est vraiment… on va dire, tout est dedans et notamment le principe d’empathie dont je parlais, que je développe un petit peu plus.

Voilà, je vous dis à plus dans la prochaine vidéo, et d’ici là, n’oubliez pas d’apporter de la valeur et que le contenu est roi. Ciao !

Partager:

Laissez un commentaire